Les États-Unis ont installé des boîtes aux lettres pour laisser les bébés non désirés. Ils veulent qu’on les abandonne en toute sécurité

Les « coffres-forts pour bébés » ont un régulateur de température et alertent les services d’urgence dès qu’un enfant est déposé. Cela semble bien fonctionner, mais à quoi sommes-nous arrivés en tant qu’humanité ?

Le manque d’éducation sexuelle dans le monde est un fait et c’est l’une des principales raisons pour lesquelles il y a tant de grossesses non désirées qui aboutissent à l’avortement ou à l’abandon des enfants. Soucieux d’éviter cela et de sauver la vie de jeunes enfants, les États-Unis ont mis en œuvre une initiative qui a eu plusieurs effets.

Il s’agit de ce que l’on appelle les « boîtes à bébés » installées pour laisser les bébés non désirés qui sont ensuite enlevés par les services d’urgence, qui s’occupent des mineurs.

Alors que beaucoup sont surpris par l’initiative et appellent même à « normaliser » l’abandon d’enfants, dans ce pays, il est plus courant qu’il n’y paraît, de sorte que cette mesure, promue par l’organisation « Safe Haven Baby Boxes », vise à réduire les cas et sensibiliser à l’infanticide.

 

De plus, la fondatrice de l’ONG, Monica Kelsey, connaît de près cette situation. Elle a été abandonnée alors qu’elle n’était qu’un bébé et croit fermement que la campagne pourrait être une contribution au problème.

Les boîtes aux lettres sont une sorte d’incubateur avec régulateurs de température et différents capteurs s’activent immédiatement pour alerter silencieusement les services d’urgence qu’un enfant a été déposé. Ainsi, les bébés – jusqu’à 45 jours – peuvent être pris en charge en moins de cinq minutes.

De plus, la fondatrice de l’ONG, Monica Kelsey, connaît de près cette situation. Elle a été abandonnée alors qu’elle n’était qu’un bébé et croit fermement que la campagne pourrait être une contribution au problème.

Les boîtes aux lettres sont une sorte d’incubateur avec régulateurs de température et différents capteurs s’activent immédiatement pour alerter silencieusement les services d’urgence qu’un enfant a été déposé. Ainsi, les bébés – jusqu’à 45 jours – peuvent être pris en charge en moins de cinq minutes.

La vérité est que l’initiative fait actuellement l’objet d’une série de critiques pour la brutalité et l’effroi avec lesquels elle semble entraîner l’abandon d’enfants, mais c’est un fait qui se produit souvent et il faut trouver différents moyens pour que cela soit aussi sûr que possible pour les nouveau-nés, si cela se produit.

Qu’en pensez-vous ?

Qu'en avez-vous pensé ?