Une équipe de 12 femmes ingénieures invente une tente alimentée par l’énergie solaire pour les sans-abris

L’invention par 12 adolescentes d’une tente alimentée par l’énergie solaire est passée vraiment inaperçue auprès de la communauté scientifiques. Mais une équipe d’ingénieurs composée uniquement de filles a trouvé une solution innovante pour protéger les sans-abris en hiver. Une équipe de 12 filles de San Fernando High School en partenariat avec DIY Girls a créé des tentes alimentées par l’énergie solaire pour les sans-abris, et elles peuvent être pliées et rangées dans un sac à dos pour être facilement transportées. DIY Girls est une organisation proposant du soutien aux filles qui s’intéressent à la science et à la technologie et crée un sentiment de communauté en connectant les filles via des projets de science. En faisant les plans de la tente, les filles avaient à l’esprit quelques atouts clés comme la légèreté, le transport facile et une ampoule LED ou UV pouvant désinfecter la tente. Le but était également de breveter l’invention et d’en faire profiter autant de personnes dans le besoin que possible. Ce projet est un fort signal d’autonomisation et est la preuve vivante que de grands esprits peuvent réaliser de grandes choses en se rassemblant et avec le soutien adéquat.

De gauche à droite : Kassandra Salazar, Paulina Martinez et Paola Valtierra aident la Directrice Executive de DIY Girls, Evelyn Gomez à mettre en place la tente alimentée par l’énergie solaire. Visiter le site

Prinsesa Alvarez présente la tente alimentée par l’énergie solaire dans son sac à dos à roulettes.

Une fois pliée, la tente ressemble à un « grand soleil bleu », dit Prinsesa Alvarez. Une large ouverture sur le sac à dos laisse entrer le soleil pour charger les panneaux solaire.

Image du haut : Daniela Orozco se sert de pinces pour récupérer le plastique en excès de la boite imprimée en 3D qui accueillera les fils des panneaux solaires. Image du bas : De gauche à droite : Paulina Martinez, America Hernandez et Maggie Mejia consultent les pages de l’équipe sur les réseaux sociaux.

Qu'en avez-vous pensé ?