Tes parents ne sont pas parfaits, mais ils ont fait de leur mieux pour toi

Nous vivons notre vie comme si nous arrivions ici par magie, croyant que tout ce que nous recevons de nos parents est notre droit. C’est peut-être vrai jusqu’à un certain âge ; cependant, lorsque nous sommes conscients de tout ce que nos parents font pour nous, nous devrions agir avec plus de considération et de respect pour eux.

Heureusement, nous atteignons tous un âge où, par la force ou par les bonnes choses de la vie, nous réalisons ce qu’est la vraie vie d’un être humain. Certaines personnes atteignent l’âge de la majorité, tandis que d’autres sont confrontées à un coup dur de la vie.

Ce qui est certain, c’est qu’il arrive un moment dans la vie où cette phrase que nos mères nous disaient à l’adolescence se réalise comme une sorte de présage : « C’est seulement quand on a des enfants qu’on comprend« . Et si, en fait, ce n’était que lorsque vous êtes père ou mère que vous découvriez ce que cela « coûte » d’en être un.

Les parents ne sont pas parfaits

Et nous ne nous attendons pas à ce qu’ils le soient. Il est vrai que lorsque nous sommes enfants, nous idolâtrons nos parents, ils sont le reflet de la personne que nous aspirons à devenir ; malgré cela, cette vision change lorsque nous atteignons l’adolescence et commençons à voir leurs défauts.

Nous commençons à remarquer qu’ils nous demandent souvent de faire des choses qu’eux ne font pas, qu’ils nous mentent de temps en temps, bien qu’ils insistent pour que nous soyons honnêtes avec eux. C’est alors que nous commençons à leur reprocher leurs échecs. A cet âge, nous nous sentons comme les propriétaires du monde et nous croyons qu’ils n’ont jamais ressenti ou pensé comme nous. Ha ! Ce n’est qu’à l’âge adulte que nous réalisons à quel point nous avions tort.

Oui, ils ne sont pas parfaits, mais en fait, ils en savent beaucoup plus que nous, tant par leur âge que par leur expérience. C’est pourquoi, malgré toutes leurs douleurs et leurs souffrances, ils essaient de nous faire faire ce qu’ils n’ont pas fait, pour que nous ne fassions pas les erreurs qu’ils ont faites ; ils veulent que nous ayons une vie qu’ils n’ont pas eue.

Tu dois à tes parents tout ce que tu as eu

Même si vous avez de la difficulté à le reconnaître ou si votre fierté ne le permet pas, si vous avez un certain degré d’études ou une meilleure situation économique et même une famille plus stable et une maison plus agréable, vous devez tout à vos parents et je vais vous en donner la raison.

Tes parents t’ont d’abord donné la vie. Souvent, ils se couchaient épuisés par la fatigue après s’être occupés de vous lorsque vous étiez malade, ils ont cessé d’acheter les choses dont ils avaient besoin pour que vous puissiez avoir celles dont vous aviez besoin.

En plus de cela, ils se sont endettés pour que vous puissiez aller étudier et avoir la carrière que vous désiriez, et même si c’était quelque chose que vous ne vouliez pas faire, vous l’avez fait parce que d’une façon ou d’une autre vous étiez certain que cela mènerait à un avenir meilleur.

Peut-être que maintenant que vous lisez ceci, vous allez dire : « Ah ! je n’ai pas demandé à venir au monde, ce n’était pas une obligation ». Oui, vous n’avez pas demandé à naître, mais ils auraient pu choisir d’être les personnes les plus impitoyables et les plus négligentes avec vous (vous savez qu’il y a des « pères et mères » qui ne méritent pas ce titre). Malgré cela, ils ont fait pour vous du mieux qu’ils ont pu avec leurs moyens, leur éducation, les enseignements reçus de leurs parents et leurs expériences de vie.

Il y a quelques années, j’ai rencontré une mère qui a tout sacrifié pour deux filles ingrates. Si elle leur offrait une nouvelle paire de chaussures, elles les mettaient et les endommageaient sans même que cette dame n’ai pu les voir. Je l’ai souvent vue s’allonger pour dormir sans avoir rien mangé parce qu’elle s’était sacrifiée pour que d’autres puissent manger. Oui, elle a certainement beaucoup sacrifié pour ses filles, même si elles ne le méritaient pas.

Que tu le veuilles ou non, tu as une dette

Ce n’est pas quelque chose que toute loi dit (bien que dans certains pays, lorsque tu es adulte et que tes parents sont impuissants, tu dois les soutenir même s’ils ne se sont jamais occupés de toi quand tu étais enfant), mais c’est une obligation morale que nous avons tous avec eux. Et ce n’est pas parce qu’ils sont allés au lit sans manger ou qu’ils se sont endettés pour nous donner ce qu’ils n’avaient pas ; c’est parce qu’ils sont nos parents.

Au-delà de l’argent ou du sacrifice, ils ont tout fait par amour pour nous. Quand on est parent, on aime et on fait des sacrifices jusqu’au dernier jour de sa vie.

Or, ce n’est pas que tu sois obligé de « payer cette dette », tu le fais ou tu ne le fais pas, comme ils l’ont fait avec toi ; c’est déjà l’affaire de tout être humain et de ce qu’il a dans son cœur. Personne ne devrait donner quoi que ce soit par obligation.

Il y a des gens qui n’ont pas été soignés par leurs parents et ce sont plutôt leurs oncles et grands-parents qui l’ont fait pour eux. À un certain moment de la vie, leurs parents sont ressuscités, et ils ont reçu une telle éducation de la part de leurs aidants qu’ils finissent par donner de la bonté, des soins et de l’amour aux parents qu’ils n’ont jamais vus faire cela pour eux. Il y a aussi des gens qui ne répondent pas de la même façon, mais c’est une affaire personnelle et ce n’est pas à nous de les juger sur leurs décisions.

La vie n’est pas facile

Il est possible que la vie ne nous traite pas comme nous l’aurions voulu, mais pour nous faciliter la tâche, elle y met nos parents.

Ils s’efforcent d’être meilleurs que leurs ancêtres, non pas parce qu’ils ont honte ; ils ont seulement appris des erreurs que vos grands-parents ont faites avec eux. Toi aussi, tu en feras. Vous donnerez à vos enfants le meilleur de vous et vos ancêtres y sont pour beaucoup, car ce sont des années de connaissances qui se transmettent de génération en génération, toujours avec beaucoup d’amour.

Je sais que d’une manière ou d’une autre tu es conscient des sacrifices que tes parents ont faits pour toi, mais n’attends pas leur mort pour te faire dire : « Merci pour tout, je vous aime ».

Allez les voir, rendez-leur visite, faites-leur un câlin et dites-leur à quel point vous les aimez, aujourd’hui. Vous, qui êtes maintenant père ou mère, savez ce qu’ils ont vécu avec vous et cela ne ferait pas de mal de leur faire savoir.

Je vous souhaite bonne chance.

Qu'en avez-vous pensé ?