L’idée de génie d’un homme pour faire pousser des tomates

astuce-tomate-pousser

James Bryan a eu une brillante idée qui a donné un excellent résultat. Admirez, jardiniers et fanatiques de la récupération, un jardin en trou de serrure croisé avec une cage à tomates et un arrosage goutte à goutte. Voilà une installation fort simple, mais ô combien fonctionnelle et efficace. Vous pouvez bricoler la vôtre pour trois fois rien, surtout si vous récupérez le grillage.

Bryan dit :

J’ai commencé le 28 mai en plantant 4 pieds de tomates autour d’une poubelle dans laquelle j’ai percé des trous en bas sur les parois, et une deuxième rangée de trous environ 25 cm au-dessus… puis j’ai enterré la boîte à l’endroit où les trous supérieurs étaient tout juste au-dessus du sol… j’ai mis deux pelletées de compost… puis j’ai rempli la poubelle avec de l’eau tous les 2 jours en essayant de ne pas arroser les feuilles… ces quatre pieds font maintenant 1m50 (en moins d’un mois et demi) et ils sont chargés de tomates vertes et d’une centaine de fleurs de tomates…

28 mai

tomates 1

Fin juin, cage de 1 mètre

tomates 2

9 juillet

tomates 3

“9 juillet, après une semaine, des températures records et très peu de pluie… les pieds sont chargés de tomates à l’intérieur de la cage et plein de fleurs aussi!” -James Bryan via Hometalk.

Bryan a utilisé une poubelle de cuisine de 50 litres qui peut faire pousser les plants de tomates ci-dessus mais a depuis commencé à utiliser des seaux de 20 litres, car ils sont beaucoup moins cher et plus facile à trouver en quantités.

Vous pouvez même utiliser quelque chose de plus grand tant que vous fournissez à chaque plante 20 litres d’eau par semaine. Par exemple, si vous utilisez un seau de 20 litres pour 2 pieds de tomates, vous remplirez ce seau de 20 litres d’eau et ça deux fois par semaine. Ou encore une poubelle de 50 litres que l’on rempli deux fois par semaine donne 100 litres, ainsi vous pourrez planter jusqu’à 5 plantes autour de ce dernier..

«Maintenant je fais pousser des tomates que je vends sur le marché, et j’ai un rendement plus élevé par plante que la plupart des autres producteurs», explique Bryan.

Qu'en avez-vous pensé ?