Le questionnaire d’un professeur sur l’homophobie enflamme la toile

Un professeur d’université en Floride a choisi une méthode originale pour expliquer ce qu’est l’homophobie, et en quoi elle repose sur des idées ridicules, à ses étudiants. Il a ainsi préparé un petit quizz qu’il a fait passer « aux hétérosexuels de la classe ».

Si ces questions paraissent à la fois courantes et absurdes, c’est qu’on les entend souvent posées à des homosexuels, qu’ils soient gays ou lesbiennes, sans plus de réflexion.

L’étudiante @sincerelyelise a pris en photo le quizz en question, puis l’a publié sur Twitter. Le succès a été immédiat : en à peine une semaine, son post a été retwitté et partagé sur la plateforme plus de 20 000 fois, devenant ainsi viral.

ordinateur-prof

Ne trouvez-vous pas que ces questions semblent au mieux stupides, au pire déplacées, si ce n’est même agressives ? Et c’est bien la raison pour laquelle aucun être humain ne devrait se les voir poser, et ce sous aucun prétexte, d‘orientation sexuelle ou autre !

Je ne peux pas croire ce que ce fermier à découvert après une tempête !

Suite à une tempête dans les Orcades en Ecosse en 1850, un fermier parti relever les dégâts causés par la météo sur ses terres, met à jour un surprenant couloir dissimulé dans une baie.

decouverte1

Ce sont les vestiges d’une civilisation ancienne, vieille de plusieurs millénaires que le violent coup de vent aura permis de mettre à jour.

decouverte2

Baptisé Skara Brae, le village dont les vestiges ont été découverts aurait plus de 5 000 ans. Antérieures aux pyramides d’Égypte, les ruines ont été retrouvées dans un état parfait. Protégé pendant 5 millénaires par les dunes, le site a été préservé de la dégradation due à l’usure du temps.

decouverte3

Huit maisons en parfait état sortent de terre permettant aux archéologues d’estimer la population de village colonisé entre 3 180 et 2 500 avant J.-C. Ce sont entre 50 à 100 habitants qui vivaient dans ce qui devient le plus vieux village de Grande-Bretagne. Grâce à cette découverte fortuite, les chercheurs ont pu obtenir de nouvelles informations sur les mœurs et la culture de cette époque ancienne.

decouverte4

Reliées par des tunnels, les maisons devaient être closes par de lourdes portes en pierres.

decouverte5

Les archéologues y ont aussi découvert des étagères et des sortes de contenants étanches ayant pu servir à la conservation du poisson, mais aussi des meubles en parfait état. Chose étonnante, les lits trouvés dans ces logis étaient toujours par paire, avec le premier plus grand que le deuxième.

decouverte6

Dotées de leurs propres toilettes et d’un système d’évacuation des eaux usées, les maisons sont la preuve que cette civilisation était techniquement très avancée.

decouvertes7

La présence de maisons toutes identiques laisse à supposer que les habitants de ce village prônaient des valeurs égalitaires. Il ne devait y avoir aucune caste et classe sociale.

decouvertes8

On imagine que des Pictes auraient pu y vivre à l’ère glaciaire. Le style architectural des maisons semble corroborer les légendes et théories scientifiques qui circulent.

decouvertes9

Encore entouré de mystères et de questions non élucidées, Skara Brae continue à passionner les historiens, archéologues et chercheurs internationaux qui se demandent par exemple quelle serait la raison qui aurait poussé les habitants à quitter leur domicile, il y a de cela 2 500 ans.

 

Le chien maltraité se réfugie contre le mur en tremblant de peur. Regardez ce que va faire la femme

La négligence et la maltraitance chez les animaux laissent des traces difficiles à effacer malgré l’amour que pourrait prodiguer un nouveau maître.

La vision de ce chien apeuré, traumatisé et tremblant de frayeur a de quoi susciter la colère et l’indignation. Dans la vidéo, que vous pouvez liker pour dénoncer ce genre d’agissements, on le voit, coincé dans le renfoncement du mur ; il ose à peine s’approcher de la main qu’on lui tend gentiment.

C’est odieux et désespérant, mais tout n’est pas perdu puisqu’il a été recueilli dans un refuge pour animaux et qu’une famille aimante a décidé de l’adopter. Bien sûr, ce retour à une vie normale se fera sur le long terme. Il faudra faire preuve de patience et de persévérance pour lui redonner confiance en l’homme. A force de lui prouver affection, amour et de lui prodiguer des soins attentifs, il pourra reprendre une vie normale entouré de gens qui l’aimeront et vont le protéger.