ABSURDE : Des réfugiés menacent de RETOURNER en Syrie si l’on ne cède pas à leurs exigences

syriens-menacent-retourner-syrie-yop

Même s’ils sont nourris, vêtus et logés par un certain nombre de gouvernements européens, certains des réfugiés syriens se sont exprimés pour que le monde sache qu’ils n’étaient pas satisfaits de leur situation actuelle.

Récemment, aux Pays-Bas, un journaliste de la télévision néerlandaise a approché les Syriens après avoir appris qu’ils dormaient à l’extérieur pour protester contre les conditions dans lesquelles ils vivaient.

« Ce n’est pas une vie quand vous arrivez à l’intérieur d’une chambre sans télévision. Juste un lit, pas de réfrigérateur, pas de casiers, pas de vie privée », expliquent une femme syrienne anglophone avec les cheveux teints et des vêtements bien plus agréables que ce à quoi on pourrait s’attendre de voir sur un réfugié.

« Nous allons rester dans la rue parce que nous ne voulons pas manger cette nourriture, et nous ne voulons pas rester dans cette chambre. Nous courons loin de notre pays à cause de sa situation, et maintenant nous vivons dans une prison », continua la femme, évidemment dégoûtée par un environnement moderne et propre, des rues sûres, le tout aux frais du contribuable.

Le lendemain matin, le journaliste lui parle à nouveau, et elle reste ferme dans sa protestation contre ses conditions de vie difficiles. Elle s’est même plainte des allocations qu’elle reçoit de la part du gouvernement néerlandais.

Elle annonce même au journaliste stupéfait qu’elle pensait qu’elle ferait mieux de retourner en Syrie.

« Ici, ce n’est pas une vie. Nous savons qu’il y a une guerre, mais ici, ce n’est pas une vie. Nous sommes en prison. C’est la même situation qu’en Syrie, mais au moins là-bas, vous pouvez vivre pour de vrai. Ils nous donnent seulement 10 à 12 euros par semaine. Ce n’est pas possible », se plaint-elle.

On pourrait pourtant penser qu’être dans un refuge sur une nouvelle terre en sécurité serait suffisant pour tous ceux qui ont fui un pays en ruine déchiré par la guerre.

Pourquoi j’ai dit au revoir à un vieil ami sans jamais me retourner

ami nature

La vie ne nous donne pas toujours des explications. Parfois, il nous arrive des choses sans que l’on puisse forcément y donner un sens sur le moment. Des années plus tard, nous sommes toujours à la recherche des réponses à ces questions en suspens.

J’ai vu beaucoup de choses durant les 23 années de ma vie. J’ai vécu beaucoup de beaux moments, beaucoup de mauvais moments.

Cependant, s’il y a une chose dont je me soucie vraiment, ce sont les relations que j’entretiens avec mes amis. Je ne suis absolument pas parfaite, j’ai fait ma bonne part d’erreurs tout au long de ces années. J’ai blessé des gens à qui je ne voulais pas faire du mal, et pendant longtemps je ne m’étais jamais interrogée sur mon propre caractère.

Mais au fil des années, j’ai appris que certaines personnes (même ceux qui ont été dans votre vie très longtemps) ne sont pas toujours destinées à rester dans votre vie pour toujours. Et c’est exactement ce que j’ai appris avec toi.

Nous changeons tous. Nous ne sommes pas les mêmes personnes que nous étions il y a cinq ans, et peut-être même qu’il y a cinq jours. Nous sommes constamment en train de changer et d’évoluer parce que nous apprenons constamment et de plus en plus. Si nous ne changions pas, nous ne pourrions jamais passer au prochain chapitre de notre vie. Cependant, il y a une différence entre changer lorsque l’on grandit ensemble et changer lorsque l’on grandit séparément.

Je préfère penser que je donne beaucoup de chance aux gens. Je sais que nous avons tous des faiblesses qui peuvent nous amener à dire ou faire quelque chose que nous ne voulons pas réellement.

Mais il y a une différence entre reconnaître une erreur et faire un changement en conséquence, et reconnaître une erreur sans que cela n’ait absolument aucune conséquence et aucun changement. La confiance est quelque chose de très importante pour moi. Je l’ai également appris à mes dépends, c’est quelque chose de très fragile. Ce n’est pas quelque chose qui doit être remis très facilement.

Ce monde est plein d’intentions cruelles et mixtes. Faire confiance à quelqu’un qui a un cœur sincère est différent de faire confiance à quelqu’un qui a des intentions de vous blesser.

Pendant de nombreuses années, je t’ai confié ma vie. Bien que nous passions parfois plusieurs mois sans se parler parce que nos vies étaient occupées, lorsque l’on se retrouvait c’était comme si nous n’avions absolument rien rater.

Mais la seconde fois que tu m’as tourné le dos, je devais te laisser partir. J’étais arrivée à un point dans mes relations où trop c’est trop. J’ai été bénie avec la capacité de pardonner facilement les gens. Mais cette bénédiction a finalement également été une malédiction. Les gens ont tendance à faire des choses dont ils peuvent se sortir, c’est presque gravé dans la nature humaine.

Tu savais que je ne te tournerai jamais le dos, peu importe le nombre de personnes à qui toi tu as tourné le dos. Je ne pouvais pas te laisser me marcher dessus une fois de plus. Mais ne te méprend pas; il y a des jours où tu me manques énormément. Mais trop c’est trop.

Tu m’as trahi de l’une des pires façons possibles. Les vrais amis sont censés avoir le soutien de l’autre. Ils sont censés être là l’un pour l’autre, et se défendent mutuellement, peu importe ce qu’il puisse arriver.

Je l’ai fait trop de fois pour toi, et à la fin, tout cela me fait paraître stupide. Je ne suis plus la même personne que je l’étais il y a cinq ans.

Il y a cinq ans, je t’aurai laissé continuer à me marcher dessus, et j’aurais dit que les choses allaient bien entre nous, alors que ce n’était pas du tout le cas. Je ne te donnais pas d’explications car selon moi tu n’en méritais pas.

Un vrai, un véritable ami change sa façon d’être quand il ou elle sait qu’il ou elle est dans l’erreur. Je ne dis pas que je n’ai pas eu ma part d’erreurs, parce que je suis sûr que j’en ai très certainement fait.

Mais on ne tourne pas le dos à une personne qui ne vous a jamais fait du mal. Je suis à cet âge dans ma vie où je n’ai vraiment pas besoin de quelqu’un qui n’a pas besoin de moi ou qui me traite comme rien.

Je te laisse derrière moi car tu appartiens à mon passé, pas mon avenir.

L’idée de génie d’un homme pour faire pousser des tomates

James Bryan a eu une brillante idée qui a donné un excellent résultat. Admirez, jardiniers et fanatiques de la récupération, un jardin en trou de serrure croisé avec une cage à tomates et un arrosage goutte à goutte. Voilà une installation fort simple, mais ô combien fonctionnelle et efficace. Vous pouvez bricoler la vôtre pour trois fois rien, surtout si vous récupérez le grillage.

Bryan dit :

J’ai commencé le 28 mai en plantant 4 pieds de tomates autour d’une poubelle dans laquelle j’ai percé des trous en bas sur les parois, et une deuxième rangée de trous environ 25 cm au-dessus… puis j’ai enterré la boîte à l’endroit où les trous supérieurs étaient tout juste au-dessus du sol… j’ai mis deux pelletées de compost… puis j’ai rempli la poubelle avec de l’eau tous les 2 jours en essayant de ne pas arroser les feuilles… ces quatre pieds font maintenant 1m50 (en moins d’un mois et demi) et ils sont chargés de tomates vertes et d’une centaine de fleurs de tomates…

28 mai

tomates 1

Fin juin, cage de 1 mètre

tomates 2

9 juillet

tomates 3

« 9 juillet, après une semaine, des températures records et très peu de pluie… les pieds sont chargés de tomates à l’intérieur de la cage et plein de fleurs aussi! » -James Bryan via Hometalk.

Bryan a utilisé une poubelle de cuisine de 50 litres qui peut faire pousser les plants de tomates ci-dessus mais a depuis commencé à utiliser des seaux de 20 litres, car ils sont beaucoup moins cher et plus facile à trouver en quantités.

Vous pouvez même utiliser quelque chose de plus grand tant que vous fournissez à chaque plante 20 litres d’eau par semaine. Par exemple, si vous utilisez un seau de 20 litres pour 2 pieds de tomates, vous remplirez ce seau de 20 litres d’eau et ça deux fois par semaine. Ou encore une poubelle de 50 litres que l’on rempli deux fois par semaine donne 100 litres, ainsi vous pourrez planter jusqu’à 5 plantes autour de ce dernier..

«Maintenant je fais pousser des tomates que je vends sur le marché, et j’ai un rendement plus élevé par plante que la plupart des autres producteurs», explique Bryan.

Elle poignarde et tue le pédophile qui l’a abusé. Le juge: « Pas de prison, et je paye les frais de justice »

pedophile abuse petite fille

Un juge est prêt à payer personnellement les frais de justice pour une jeune fille de 15 ans coupable d’avoir poignardé et tué le pédophile qui a abusé d’elle alors qu’elle n’était qu’une enfant. En outre, Jonathan Durham Hall a également évité à l’adolescente de finir en prison, en la condamnant à deux ans dans un centre de réadaptation pour enfants : « Ce serait une honte impardonnable d’envoyer une survivante comme vous en prison, » dit l’homme.

Pour justifier sa décision, le juge a mis en avant le fait que la démission de la justice britannique avait été trop légère, le pédophile qui a abusé de la jeune fille alors âgée de 8 ans n’avait écopé que d’une peine de six ans de prison après quoi il a été liberé. Ce sont les mêmes convictions qui ont motivé la jeune fille : quand elle a appris que l’homme qui l’avait abusé avait été libéré, elle n’a pas pu résister à l’outrage. De plus, l’auteur avait pris contact avec elle pour lui faire savoir qu’il était de retour, elle est donc allée chez lui et, dès que l’homme a ouvert la porte de sa maison, elle lui a planté un couteau dans le ventre en disant: « Je vais te tuer », puis elle

« Toi, j’vais te baiser ». Hier soir, j’ai pris le métro, comme chaque jour…

À lire et à partager d’urgence.

1

2

3

Notes de l’auteur :

Je n’ai pas écrit ce texte dans le but de me glorifier pour un acte citoyen qui devrait être quelque chose de banal. J’ai écrit ce texte pour montrer qu’avec quelques mots, on peut renverser une situation, on peut intervenir et ne pas regarder une agression se dérouler sous nos yeux sans rien faire. J’ai écrit ce texte pour donner encore un témoignage de plus sur le harcèlement de rue, dans les transports en commun, pour montrer que cette oppression sur les femmes n’est pas un mythe.

Ah et pour parer à toute remarque bien conne, non je n’ai pas pris son numéro de téléphone, non je ne lui ai même pas demandé comment elle s’appelait. L’important était qu’elle aille bien, point.

Vous pouvez découvrir le Tumblr Projet Crocodile: http://projetcrocodiles.tumblr.com/ ainsi que la page FB Paye ta Shnek: https://www.facebook.com/payetashnekleblog/ pour en savoir plus sur tout cela.

Réagissez, partagez, ne laissez pas de telles situations devenir banales.

Source : Vincent Lahouze

Un homme sanglote dans la station, alors elle regarde dans sa voiture et voit CECI sous un plaid…

1

Nicole s’est récemment arrêtée dans une station pour faire le plein d’essence, en se rendant sur son lieu de travail situé à Apple Valley, dans la ville de Minnesota. Ce fut une journée particulièrement froide, à tel point que la température avait chuté à -12 degrés. En attendant dans sa voiture, elle a remarqué un homme d’âge moyen debout devant la pompe, en pleurs.
« Je commençais à me demander ce qui était arrivé avec cet homme, alors je suis sorti de ma voiture et je me suis approchée de lui », a écrit Nicole sur Facebook. Puis elle a réalisé ce que l’homme portait une simple paire de tongs dans le froid glacial.

Ensuite Nicole regarda dans de la voiture de l’homme, et y vit un spectacle déchirant : cet homme avait une femme et deux filles entassées sur la banquette arrière, enveloppées dans une couverture.

Nicole approcha immédiatement de l’homme pour lui demander ce qui n’allait pas. Avec des larmes aux yeux, cet étranger sans espoir a admis qu’il ne pouvait pas subvenir aux besoins de sa famille. Nicole a alors compris qu’elle avait en face d’elle un homme brisé.

Mais ce qui est arrivé ensuite est quelque chose que tout le monde devrait entendre…

2

« Donc, j’étais sur le chemin de mon travail et je me suis arrêtée à une station car je devais faire le plein d’essence. Quand je suis arrivé à la station, j’ai fermé ma voiture et aperçu cet homme en pleurs devant la pompe. Je me suis alors demandé ce qui était arrivé à cet homme. »

3

« Dans l’Apple Valley, à Minnesota, il faisait -12 degrés, et il y avait un vent très froid. Cet homme portait des tongs avec des chaussettes couvertes de trous. J’ai alors regardé sa voiture et aperçou sa femme sur le siège avant couvrant son visage dans ses mains et ses 2 filles à l’arrière sous une couverture. »

4

« Je suis aussitôt allée voir l’homme et lui dit : « Monsieur quelque chose ne va pas ? » Il me regarda et j’ai alors vu qu’il était sur le point d’abandonner parce qu’il n’avait même pas essayé de cacher ses larmes quand il me dit: « Je ne peux même pas payer de l’essence pour ma famille. »

Sans même réfléchir j’ai mis ma carte dans sa machine et lui ai dit que Jésus-Christ le fils de Dieu, est mort pour nous subvenir. Une lueur d’espoir est alors apparue dans son regard. Il était en état de choc et avait même oublié comment se servir de la pompe. »

5

« À ce moment même sa femme est sorti de sa voiture, et a demandé à son mari ce qui se passait. Il lui a alors dit que je venais de leur payer l’essence, et elle a commencé à pleurer et est venu pour me serrer la main. J’ai alors vu son pantalon sale et déchiré. Je lui ai donc demandé de venir à ma voiture.

L’aéroport avait perdu une partie de mes bagages lors d’un précèdent voyage vers le Minnesota, je devais alors ranger mon armoire à vêtements pour trouver des habits à porter et me débarrasser de beaucoup de choses pour en faire don. J’avais ainsi placé ces vêtements dans le coffre de ma voiture. J’ai alors ouvert ma voiture et ai dit à la dame de prendre ce qu’elle voulait. »

6

« Cette dame est retournée en courant à sa voiture. Un instant plus tard, elle et ses deux filles sont allées fouiller dans les sacs de vêtements, où se trouvaient mes pulls, chemises et pantalons de survêtement usés.

Le père avait alors terminé de remplir son réservoir. Cela a attiré une petite foule à la station. Un homme plus âgé a offert une carte cadeau à la famille et un autre homme d’âge moyen a donné sa veste pour le père. Jamais dans ma vie, je n’aurais pensé que je verrai un jour ce genre de chose se produire dans une station d’essence avec une poignée d’étrangers. »

7

« Mais ça me donne de l’espoir pour l’avenir. De savoir qu’en nous unissant, nous arriverons à changer des vies. »

La face cachée de l’humanité. Je suis sans voix en voyant ces images.

Ces photos vont remuer votre esprit et briser votre cœur… la réalité de ce monde est bien au-delà de mon imagination.

1. Une fille qui fait une pause au festival « Burning Man ».

1

2. Des garçons albinos aveugles qui fréquentent une école spéciale pour enfants aveugles.

2

3. Un bébé de 3 mois albinos, qui dort à coté de sa cousine à Kinshasa, Congo.

3

4. Ashol pan, l’aigle chasseur de 13 ans de Mongolie.
4

5. Une petite palestinienne avec un fusil à Gaza.

5

6. Costume traditionnel et peinture sur corps porté sur un jeune Éthiopien de la tribu nomade de Suri.

6

7. Une jeune survivante. Elle a vécu 11 jours, seule, dans la forêt de Sibérie.

7

8. Une fille Yézidi qui protège sa famille de Daesh avec un fusil d’assaut.

8

9. Toshimina, une apprentie Geisha à Kyôto, Japon.

9

10. Ces yeux intenses.

10

11. Un père alcoolique et son fils.

11

12. Un moine et son frère.

12

13. Un soldat.

13

14. Des inconnus dans un transport en commun qui essayent de sauver une femme qui a voulu se donner la mort avec un couteau.

14

15. Une Malgache qui marche entre les arbres, Madagascar.

16

16. Un rebelle Syrien, de 7 ans.

17

17. Une fille Yézidi assise à la frontière Irako-Syrienne.

18

18. Une mère et sa fille.

19

19. Un pauvre fermier et son fils, diplômé.

20

20. Une mère et sa fille, toutes les deux attaquées par leur mari et père avec de l’acide.

21

21. Le moment du thé dans la péninsule Yamal en Sibérie.

22

22. Un couple dans l’Iowa finalement marié après 72 ans ensemble.

23

23. Repas d’une famille Sibérienne.

24

24. Un mineur de charbon Chinois.

25

25. Une Éthiopienne de la tribu d’Hamer.

26

26. Un homme qui a sauvé sa petite sœur de dessous les débris de leur maison en Syrie.

27

27. Une Vietnamienne fermière dans son champ de riz.

28

28. Une fille de 18 ans de l’armée de défense d’Israël, après avoir couru.

29

29. Un petit de 2 ans qui offre de la nourriture à sa mère handicapée.

15

Elle raconte au magicien que sa maman est partie faire la guerre. Mais, regardez ce qu’il fait…

Julia et Brian Woodburn, deux soldats de l’armée Américaine, ont été déployés au Koweït depuis plusieurs mois, les séparant non seulement l’un de l’autre, mais aussi de leur petite fille Addison.

Ils ont décidé de rendre leur retour spécial en surprenant leur fille à travers un spectacle de magie dans son école en Louisiane. Avec l’aide de deux assistants, dont l’un était un géant ours en peluche magique, le magicien rend la magie réelle pour la petite fille le temps d’un instant lorsque ça mère Julia saute hors de la boîte magique.

Mais la surprise n’est pas fini car l’ours en peluche était en réalité le papa d’Addison. Quel magnifique moment !

Votre façon de dormir révèle les secrets de votre personnalité. La mienne est tellement vraie !

dormir perso

Nous dormons tous, mais saviez-vous que la façon dont vous dormez en dit long sur votre personne ?

Par exemple, Léonard de Vinci faisait des siestes de 20 minutes toutes les quatre heures pour recharger ses batteries intellectuelles, tandis que Charles Dickens dormait la tête au nord car selon lui cela améliorait sa créativité. La plupart d’entre nous n’ont pas des habitudes de sommeil aussi excentriques que Mariah Carey, qui s’entoure de 15 humidificateurs avant de faire une sieste, mais de légères subtilités dans nos façons de somnoler en disent beaucoup sur notre personnalité, de même que la musique que nous écoutons, notre couleur préférée, ou les chemins de la vie que nous choisissons.

La position dans laquelle nous dormons semble être un choix tout à fait inconscient, mais notre caractère dicte notre façon de dormir, et si quelqu’un voulait vraiment apprendre à connaître qui quelqu’un d’autre, le secret est dans le sommeil. Comment dormez-vous la nuit? Sur le côté, sur le dos, sur le ventre? Croyez-le ou non, cela peut dire beaucoup de choses sur la personne que vous êtes une fois éveillé…

Quelle est votre façon de dormir préférée? Choisissez-en une et continuez à lire pour voir ce que cela dit à propos de vous.

1

La bûche

2

La position dite de la « bûche », où la personne est allongée sur le côté, les jambes droites et étendues, et les bras parallèles au corps, est la deuxième position la plus populaire. Bien que cette position semble assez raide, une personne qui dort comme ceci est tout sauf rigide. Les personnes adoptant cette position sont des gens très sociaux et faciles à vivre. Ils sont également très confiants, ce qui peut parfois les faire paraître un peu crédules.

Le soupirant

3

Cette position ressemble beaucoup à celle de la bûche. La personne dort sur le côté mais ses bras sont étirés en face, un peu comme une momie. Les études disent que les gens qui choisissent cette position sont généralement très accueillants et ouverts. Pourtant, ils peuvent être suspects et sont souvent très cyniques. Ils sont également aussi lents qu’une tortue quand il s’agit de prendre des décisions, mais une fois que leur esprit est fixé, ils sont aussi têtus qu’une mule pour les changer.

Le soldat

4

La personne qui dort en position de soldat est celle qui dort sur le dos avec les bras tendus vers le bas. Ces personnes ressemblent également à des soldats dans la vie, ce qui tend à être des gens forts, silencieux, et qui n’aiment pas vraiment le désordre. Ils sont très structurés et prennent eux-mêmes, et ceux qui les entourent, très au sérieux. Cela signifie aussi qu’ils ont des attentes élevées pour eux-mêmes et ceux autour d’eux. Ils ont aussi tendance à ronfler.

La chute libre

5

La personne dort sur le ventre, la tête sur le côté, avec les bras enroulés autour de l’oreiller. Comme son nom l’indique, les gens dormant en chute libre ont des personnalités ouvertes, sociales et ludiques. Pourtant, ils peuvent être également très impétueux. Ils peuvent sembler libres d’esprit la plupart du temps, mais ils sont aussi secrètement anxieux et ont soif de contrôle. Bien qu’ils aient tendance à prendre des risques, ils sont étonnamment sensibles à la critique.

L’étoile de mer

6

La position de l’étoile de mer est la moins populaire. La personne se trouve sur le dos avec les jambes tendues, et les bras tendus à côté de la tête, ressemblant quelque peu à un cactus. Les gens qui dorment dans ce style non conventionnel sont des fidèles et font de l’amitié une grande priorité dans leur vie. Ils aiment entendre les problèmes des autres et vont souvent venir en aide aux gens. Cela prend tout son sens, car la position les bras tendus les rend comme s’ils attendaient un câlin.

Le fœtus

7

La position fœtale, dans laquelle la personne dort sur le côté, les jambes recroquevillées, est l’une des plus populaires. En fait, selon un sondage effectué par un spécialiste du sommeil, Chris Idzikowski, 41% des gens dorment de cette façon. Ces gens peuvent sembler avoir une carapace dure, mais sont très timides et sensibles à l’intérieur. Ils peuvent également trop penser à un problème et s’inquiéter inutilement.

Cette maison révolutionne le monde de l’habitat. 150 m² pour moins 38 000€ et construite en 4 jours

Une révolution dans le monde de l’habitat? Cette maison passive (ultra-isolée) développée par des Français s’assemble comme des Lego grâce à la légèreté des matériaux utilisés. Le prototype exposé dans la vidéo ci-dessous n’a pas coûté plus de 37 000€ (hors main-d’oeuvre et second-oeuvre), soit moins de 250€ du m². Il est possible de la monter en seulement 4 jours, jugez par vous-même :

Cette maison se veut écolo, les matières premières utilisées sont recyclables ( polystyrène expansé et le lamibois) l’isolation thermique est exceptionnelle puisqu’elle fait partie des maisons dites « passives », elle est donc 90% mieux isolée que la plupart des constructions, et 50% mieux isolée que les toutes nouvelles constructions, de quoi faire beaucoup d’économies sur le chauffage.

N’oublions pas que la version exposée ci-dessus n’est qu’un prototype alors concrètement, combien coûte une Pop-up House ?
En matériaux de structure, il faudra compter entre 300€ et 360€ TTC du m² (soit 45 000€ à 54 000€ pour une surface de 150m²). Reste à savoir s’il est possible de n’acheter que ces matériaux pour ensuite monter la maison soi-même, information que nous n’avons pas réussie à avoir.
L’assemblage par un professionnel vous reviendrait entre 700€ et 900€ TTC du m² (stade hors d’eau hors d’air).
Si vous voulez plus d’infos rendez-vous ici.